Traduction du site

Recherche dans le site
Parmi les téléchargements populaires
Logiciel de dictée
Mignat
Fabriquer une dictée, un oiseau la lit pas à pas, l'enfant doit écrire.
Parmi les productions récentes
Distribution de Fibonacci
Mignat
En biologie, quelle est la répartation d'un éloignement à angle fixe ?
Le Code secret de la Bible - Autres pratiques

Etude du Code Secret de la Bible - Autres pratiques




Plan de la page

Que penser des recherches symboliques par la méthode du Code Secret ?

Existe-t-il une Structure Mathématique dans la Bible ?

Exemple de texte avec une abondance de multiples de 7


Que penser des recherches symboliques par la méthode du Code Secret ?

La recherche symbolique

La méthode du code secret connaît des variantes : une autre façon de procéder consiste à ne pas chercher prophéties ou révélations, mais des mots qui apparaissent de façon symbolique. On se rapproche beaucoup plus de la numérologie ici. On pose comme valeur de bases les chiffres présentant une symbolique biblique ou traditionnel : les nombres 7, 26, 666, 40, 12, 3, 6, etc... (le sens symbolique de ces chiffres existe, tout en étant imprécis voir un peu élastique).

Lorsqu'un mot apparaît dans un tableau, il y a toujours le même espace entre deux lettres consécutives du mot; on appelle cela la taille du codon. La recherche symbolique consiste à chercher uniquement les mots dont la taille du codon est symbolique ou multiple d'un nombre symbolique, etc... Vu la restriction posée sur la méthode de recherche, les tableaux issus de ce procédé sont moins fournis que dans la recherche classique ; à moins qu'on ne cherche des petits mots (faciles à faire apparaître dans un tableau) . Cela mis à part un tableau symbolique ressemblera beaucoup à un tableau classique, c'est le commentaire qui ne sera pas le même: le discours repose sur la beauté esthétique du symbolisme (c'est à la porte d'une forme de recherche cabalistique).

Exemples de tableaux symboliques

Voici un premier exemple de recherche symbolique que l'on a trouvé dans "Les précieuses ridicules" de Molière. La tableau n'a de valeur que suivit du commentaire qui lui succède :

Voici un tableau qui nous montre 3 mots apparaissant verticalement en code 666 autour du mot "mépriser" ; c'est plutôt spectaculaire de voir trois mots apparaître selon ce code 666 qui un nombre assez grand. Le nombre 666 est fort connu comme symbole de l'Anti-Christ ou des sectes sataniques. Pourquoi ces mot autour du mots méprisé en code 666 : les choses qui sont les plus méprisées par l'ennemi suprême de Dieu (Satan) sont les plus belles oeuvre de Dieu :

- A commencer par la "vie" au sens général le centre de la création de Dieu, la vie végétale, la vie animale, la vie humaine. La diable est le principe de la destruction, de la mort. Et c'est là sa volonté : le mépris et la destruction de toute vie.

- Puis vient l'âme. L'âme humaine est certainement le sommet de la complexité et de la beauté de la création divine. Et c'est évidemment l'âme humaine qui est au coeur de l'action satanique, il veut la détruire à tout prix, il ne peut supporter la rédemption divine, sa volonté est la damnation de toute âme, c'est son but, c'est l'enseignement satanique.

- Et au sommet de cette haine qui s'accroche dans le mot "mépriser", on trouve le mot "Elu": l'Elu de Dieu. Dans cet élu on voit évidemment le Messie, l'élu par excellence qui à écrasé la tête du serpent, l'Elu c'est Jésus. Et la haine la plus féroce est dressée contre cet élu. C'est le sommet, c'est la guerre, c'est le mépris à son paroxysme. On peut aussi penser à l'élu de Dieu, le simple croyant qui par sa foi reçoit l'élection divine et devient à son tour la cible du mépris diabolique. Cette haine, cette guerre est l'essence même de l'activité du prince de la violence...

Il est tout à fait surprenant de trouver ces 3 mots sujets de la haine et du mépris de Satan apparaîtrent chacun avec un code exactement égale à 666 !! Il faut plus qu'une coïncidence, non ? Une telle découverte est la preuve de...etc.

J'arrête là le commentaire qui pourrait facilement être prolongé dans l'extase de la surprenante coïncidence de ce tableau. En fait, ce tableau n'a rien d'exceptionnel, les combinaisons de lettre dans un texte sont si nombreuses qu'il est possible d'y trouver énormément de "coïncidence". C'est là le rôle de l'ordinateur.

Voici un second exemple, tiré du même livre :

On trouve dans ce tableau la phrase "Dieu créa Adam et Eve". Mais ce qui est encore plus surprenant c'est le symbolisme qui lui est associé :

- le mot Dieu apparaît avec le code 294=7x7x6 le produit de 3 nombres (3: le chiffre de la divinité) où apparaissent deux fois le chiffre 7 , symbole de la perfection divine suivit du chiffre 6 (symbole de l'homme créé le sixième jour dans la genèse), n'est-ce pas le nombre le plus indiqué pour la création de l'homme: les chiffres 7, 7 et 6 témoigne de la perfection de Dieu dans sa volonté de création de l'humanité.7x7x7 parlerait de la perfection de Dieu seulement, mais 7x7x6 parle de la perfection de Dieu voulant aboutir à la création de l'homme.

- le mot "créa" apparaît avec le code 12 est à l'envers, dans le sens inverse de la lecture: c'est en effet un retour en arrière aux sources de la création divine que commente ce tableau. Le chiffre 12 est en lui même très hautement évocateur de symbolisme : c'est le chiffre de la structure, et de l'autorité: le chiffre des 12 tribus, des 12 apôtres, des 12 portes de la Jérusalem céleste. C'est ici la structure établie par Dieu pour la création un homme et une femme à qui il donnera autorité sur la création. N'est-ce pas fabuleux de trouver autant de symbole dans un si petit tableau, c'est une perfection dans la révélation textuelle...

- Le mot "Adam" apparaît avec le seul code que l'on pourrait lui imaginer, le code de l'homme... , le code 6, (le 6 est en effet le code de l'homme créé le 6ème jour).On constate qu'il faut bien sauter 6 lettres pour trouver les lettres du mot Adam. N'est-ce pas prodigieux de trouver tout cela inscrit dans un texte qui peut sembler anodin en apparence. Mais le prodige ne s'arrête pas là: on trouve le mot Adam accrocher dans lui-même comme dans un miroir, utilisant le maximum des lettres disponibles!! Adam peut se lire à l'envers en code 6, mais aussi à l'endroit en code 6 !! Cela signifie tout simplement que l'homme créé possède deux faces, la face endroit et la face envers, l'être extérieur qui paraît et l'être intérieur qui s'analyse : les lettres sont imbriquées les unes dans les autres, elles utilisent un maximum de lettres pour dire que l'homme est imbriqué en lui-même. Son envers et son endroit se recoupent, utilisent la même essence, mais il peut être lu dans plusieurs sens. Dans tous les cas les deux restent profondément humain avec le code 6, et forme une unité un accrochage le plus complet possible.

- Le mot "Eve" : vient-on au sommet de la révélation textuelle lorsqu'on constate que le mot Eve apparaît lui aussi avec un code de 6 lettres !! La femme bien évidemment comme l'homme créée le 6ème jour est profondement humaine. Elle est au centre de ce chiffre 6 comme l'est Adam. Doit-on tomber en pâmoison pour constater que "Eve" se lit aussi à l'envers et l'endroit comme l'homme !! Même type de complexité intérieur et extérieur, même type d'union. Encore que là on peut faire une petite nuance : le mot Eve est parfaitement imbriqué étant un mot réversible: cela signifie-t-il que la psychologie féminine est un peut différente de la psychologie masculine, que l'imbrication entre extérieur et intérieur, entre envers et endroit est encore plus profonde chez la femme. Il y a certainement sujet à disserter.

Le constat de ces formidables conjonctions de symbolisme peut-il être sensément pensé comme une coïncidence fortuite ?

Et bien oui : il est évident que ce joli tableau ne se retrouvera certainement pas ailleurs facilement. Mais par contre des tableaux de même genre (sur un autre sujet par exemple), il est possible d'en trouver beaucoup. Pour trouver ce tableau, nous avons rentré les mots dans l'ordinateur pour que celui-ci nous propose de nombreux tableaux contenant du symbolisme, il a suffit de choisir l'un des plus beaux d'entre eux, (avec les mots proposés). Ce résultat est complètement du au hasard, c'est à dire : il est la conséquence naturelle de la profusion des combinaisons de lettre.

Qu'en penser ?

Toute la difficulté pour commenter ces tableaux symboliques consiste à mesurer l'esthétique du symbole; et cela n'est pas une tâche facile. Or il est bien évident que tout tableau est unique et donc le symbole qu'il contient l'est aussi. Par nature, un symbole n'est pas vraiment facile à mesurer. Mais il y a tout de même de nombreux arguments pour constater que ces tableaux sont aussi dû au hasard :

- on peut reproduire ce genre de tableau dans toutes sorte de texte comme nous venons de le montrer.

- on peut mesurer la fréquence d'apparition des mots selon une apparition symbolique lorsqu'on défini les chiffres qui sont symboliques. L'espérance d'apparition est très grande.

- les résultats publiés sur ce genre de recherche semblent aussi confirmer l'attente mathématique. Tout semble être dû au hasard. (Encore une fois, il faut être précis sur le modèle mathématique de ce qu'on chercher à mesurer)

- les tableaux symboliques montre généralement des mots de taille relativement réduite à l'exception d'un ou deux peut-être. Ce qui confirme l'espérance mathématique.

En conclusion : là encore nulle révélation n'a venue jusqu'à mes yeux de mathématiciens. La différence entre la recherche symbolique et la recherche classique se situe essentiellement au niveau du commentaire. Si pour les symbolisme les tableaux sont mathématiquement moins spectaculaires - dû aux restrictions imposées - c'est le même symbolisme qui prête aux tableaux un aspect plus poussés sur le plan esthétique, voir poétique ; car la prose et l'envolée lyrique y sont plus faciles, pour les initiés...

Existe-t-il une Structure Mathématique dans la Bible ?

Le nombres ont une importance :

Les nombres dans la Bible ont indéniablement une valeur symbolique, le 7 le 12, le 40, etc.. Certains passage de la Bible sont écrit selon une structure basé sur des nombres par exemple :

- le Psaume 119 énumère tout l'alphabet hébraïque avec 8 versets pour chaque lettre.

- le début de la Genèse contient 7 paragraphe décrivant les 7 jours de la création.

- le début de l'évangile de Matthieu décrit une généalogie volontairement simplifié par l'auteur pour aboutir à un nombre de générations multiple de 7.

- etc...

Une structure numérique ?

La question est plus difficile. Elle fait référence aux travaux d'Ivan Panin. Mr Panin est un homme qui a consacré sa vie à faire des recherches numériques dans la bible. Il lui a fallut beaucoup de temps mais il a trouvé de curieuses coïncidences numériques dans la Bible:

Il montre par exemple que le premier chapitre de la Genèse fourmille véritablement de multiple de sept, dans la grammaire, dans les mots, les lettres, les valeurs numériques, etc... Le commentaire des promoteurs de ces travaux sont unanimes pour dire que ce texte n'a pas pu être écrit par un homme pour présenter autant de chiffre sept imbriquer dans tous le texte.

Comme pour le code secret, est-ce que cela authentifie un mystère, une révélation surnaturelle ?

Je pense qu'il faut être très prudent. Je n'ai pas pus consulter les travaux de Panin dans leur intégralité ce qui ne m'autorise pas à les remettre en cause. Mais je peux tout de même pense que la prudence est de mise. En effet, il est loin d'être impossible de trouver des textes possédant une multiplicité de 7 importante.

Le principe est simple : en étudiant une grande multiplicité de critère, environ 1 sur 7 parmi eux sera multiple de 7 (il faut que les critères soit bien choisis, sinon la proportion diminue). Si de plus le texte est basé sur une structure à sept chapitres avec quelques multiples de 7 volontaire, on peut établir une liste impressionnante de multiple de 7.

Voici un bref exemple ; j'ai choisi une phrase très simple:

"Voici la superbe formule aux sept vérités".

Cette phrase comporte un grand nombre de multiple de 7 :

7 mots, 7x5=35 lettres au total, 7 lettres au mot du milieu, 7 lettres au 1er et 5ème mots, 7 lettres au 3ème mot, 7 lettres au 5ème et 6ème mots, 7 lettres au 7ème mot

les mots ne contenant pas 7 lettres contiennent en tout 7 voyelles, Les mots ne contenant pas 7 lettres contiennent en tout 7 consonnes, les mots commençant et finissant par une consonne contiennent 7 consonnes, les mots ayant un nombre de lettre impair contiennent 7 x2=14 voyelles, les 3 premiers mots présentant la phrase ont 7 voyelles, les 3 premiers mots présentant la phrase ont 7 consonnes, les 4 mots suivants formant l'idée centrale contiennent 7 syllabes, ...

(Ces 14 exemples se limitent à la recherche sur : mots, voyelles et consonnes, la liste des découvertes serait considérablement allongée en multipliant les critères de recherche)

Vous pouvez voir ici, un exemple beaucoup plus fourni sur un petit texte avec 7777 multiples de 7 trouvés dans le texte ! (Attention, ce peut être long à afficher...)

En conclusion

Il convient d'être prudent : trouver des multiples de 7 n'est pas une tâche difficile. D'autant moins que l'on peut programmer des ordinateurs pour les rechercher avec une efficacité surprenante. Le mérite de Panin vient de son courage à rechercher ces multiples manuellement. Savoir si ces multiples de 7 ont une origine divine ou non doit être élucidé de façon prudente : il semble entièrement naturel de voir apparaître des multiples de 7 en grands nombres, est-ce que les multiples de 7 découvert par Panin sont particulier, est-ce qu'il y a une précisons dans ses découvertes qui échappe à ce commentaire ? Les découvertes fréquemment cité à ce sujet ne présente rien de tel. .

Encore une fois, il semble peut judicieux de s'appuyer sa foi sur la science. Le message de la Bible n'a pas à être démontré scientifiquement. Il doit juste être cohérent avec nos connaissances pour pouvoir être reçu et accepté avec foi. Une attitude de foi ne conduit pas à la déception par principe, contrairement à une preuve matériel qui peut toujours être remise en cause. La Bible contient bien assez d'enseignements réels, profonds, utiles, ciblant la nature humaine pour avoir besoin de justifier sa force par une autre but que celui qu'elle recherche : s'adresser à l'homme dans son réel besoin, et ce besoin vital n'est pas d'ordre scientifique.

 

Exemple de texte avec une abondance de multiples de 7

Le texte

Voici un texte d'une taille raisonnable (autour de 500 mots) qui a été choisi pour montrer la grande multiplicité de 7 qui y sont contenu :

"Nous entendons depuis quelques années disserter du Code Secret de la Bible. Étant professeur agrégé en Mathématiques (précisément dans l'option probabilité), j'ai étudié la question avec beaucoup d'attention désirant connaître la réelle valeur mathématique des découvertes proposées dans le code Secret. A la suite de ce travail d'étude, j'ai rédigé un livre où je consigne les résultats de mes travaux dans un langage accessible à tous ceux qui désirent approfondir cette question.

Ayant proposé mon livre à plusieurs éditeurs le trouvant trop technique, pas assez commercial (on peut comprendre), j'ai décidé de publier l'essentiel de mon livre sur Internet afin de faire connaître les conclusions de mes travaux sur ces découvertes. Il vous appartiendra d'en juger la valeur et la diffusion. Je suis attentif à toute critique sur la question. Je suis prêt à ouvrir un débat scientifique, c'est à dire un débat d'arguments.

Mon objectif consiste à faire connaître et à diffuser un message : les découvertes et la question du soi-disant " Code Secret de la Bible" présenté ou contesté par d'abondantes littératures sont un phénomène mathématique tout à fait naturel. Ce phénomène se reproduit dans tout livre suffisamment grand (contrairement à ce qui été largement dit). Je le montre par des exemples, mais aussi et surtout par une démonstration mathématique permettant de mesurer la valeur de ces découvertes.

Certains ont étudié la question du Code Secret ; la première remarque répandue parmi les contestataires consiste à affirmer qu'on ne possède pas l'original des textes de la Bible, mais seulement des manuscrits distinguant quantité de petites variantes de lettres, de conjonctions, d'adverbes... Le texte de la Bible ne peut donc être connu à la lettre près. Or le principe du Code Secret suppose un texte ne possédant aucune variation dans la position des lettres.

Cette remarque très pertinente sur le manuscrit de la Bible devait suffire à mettre en doute l'authenticité de la " révélation ". Mais il reste tout de même une question quelque peu intrigante : ces découvertes ont belle et bien été réalisées et paraissent pour le moins surprenantes ; que dire ?... Une étude mathématique approfondie confirme que ces " découvertes " du Code Secret dans la Bible découle d'un principe statistique et probabiliste tout à fait prévisible. La question est résolue.

Ayant vu dans mon entourage pas mal de gens, chrétiens ou non, s'intéresser au Code Secret, et même certains croyants s'appuyer sur ces découvertes comme étant une preuve d'inspiration divine de la Bible, il m'a semblé nécessaire de faire connaître le résultat de mes travaux mathématiques afin d'offrir à tous ceux qui le désirent ces arguments de défense et de réflexion. Il serait regrettable de poser s'appuyer sur une béquille cassée.

Je n'aime pas beaucoup pratiquer la vulgarisation en utilisant l'analogie et la rhétorique pour convaincre les gens (une vraie science vient de l'argumentation et non de la rhétorique) ; c'est pourquoi j'ai tenu à construire une étude argumentative et pas seulement une étude limitée à des affirmations non fondées. Je comprends bien par ailleurs la nécessité de vulgariser les mathématiques pour véhiculer une information de masse, c'est la raison de ce texte."

Les multiples de 7 dans ce texte :

Voici la liste importante des multiples qui y ont été trouvé :

- Le texte ci-dessus contient exactement 539 mots soit 7 * 77 mots.

- Il contient exactement 2667 lettres soit 7*381 lettres.

- Il contient exactement 21 phrases, soit 7*3;

- Ce texte contient 7 paragraphes.

- Chacun d'entre eux possède exactement 77 mots soit 7x11 mots. et chacun d'eux possède un nombre de lettre multiple de 7 :

- le premier paragraphe contient 399 lettres soit 7*57

- le second paragraphe contient 357 lettres soit 7*51

- le 3ème paragraphe contient 399 lettres soit 7*57

- le 4ème paragraphe contient 378 lettres soit 7*54

- le 5ème paragraphe contient 399 lettres soit 7*57

- le 6ème paragraphe contient 357 lettres soit 7*51

- le 7ème paragraphe contient 378 lettres soit 7*54

- Les 7 mots les plus importants du texte reviennent 7 fois.

- et aucun autre mot ne revient 7 fois. Voici ces mots important:

- Le mot "Question" revient 7 fois car l'objectif de ce texte est de répondre à une question.

- Le mot "Découvertes" revient 7 fois car c'est une découverte qui est le coeur du sujet.

- Le mot "Bible" revient 7 fois, car il s'agit d'une question sur la Bible.

- Le mot "Dans" revient 7 fois, car le code secret est caché dans le texte biblique.

- Le mot "Code" revient 7 fois, car c'est du Code Secret dont il est question.

- Le mot "Secret" revient 7 fois, car c'est du Code Secret dont il est question.

- Le mot "Mathématique" revient 7 fois, car c'est les mathématiques qui réponde à cette question.

La liste des multiples de 7 est en fait beaucoup plus longue que les quelques-uns affiché ici : j'ai rassemblé exactement 7777 multiples de 7 différents que je n'affiche pas ici à cause de la longueur et de la difficulté de lecture, mais il est sans doute fort intéressant d'en consulter la liste qu'il est possible de télécharger ici .

Analyse de la liste

7777 multiple de 7 ! La liste est effectivement longue, une telle lecture est plutôt indigeste. Parvenu au bout, on peut féliciter son auteur pour le courage qu'il a eu d'aller chercher tout cela ...!

Restons humble : là encore c'est l'ordinateur qui est intervenu en faveur de la faiblesse humaine. Non je n'ai pas passé 2 ans à trouver et à vérifier tout cela, il a suffit de choisir quelques critère bien pratique et l'ordinateur s'est chargé du reste quelques bonnes heures ont suffit.

Voici la liste des critères utilisés :

- les critères grammaticaux :

- la nature des mots

- le nombre et le genre, la conjugaison

- la valeur numérique, le nombre de mots,de mots différents, de lettres, de voyelles ou de consonnes ; première, dernière lettre.

- le texte ou tout choix d'une partie bien symbolique. (1er ou 7ème paragraphe, ...)

A partir de ces quelques critères le nombre de multiples de 7 obtenu est faramineux, mais cela vient simplement du fait que ces critères se multiplient entre eux, le nombre total devient très vite gigantesque.

Nous avons choisis 7777 multiples de 7, mais ils serait très facile d'augmenter ce résultat en ajoutant d'autres critères de recherche...

Conclusion : pour trouver des multiples de 7, il suffit de regarder le texte sous toutes ses coutures, et des coutures, il y en a beaucoup...


Connexion privée       -       Contact       -       Proposer de l'aide       -       Signaler un problème       -       Site philosophique flexe
Editions Mike°soft